Le blog de Raphaël Guinamard en Chine

Le blog de Raphaël Guinamard en Chine

WE sur l'ile de Putuoshan 30&31 Oct 2010

Ce WE, on a décidé avec Elisa, une copine du boulot, d'aller sur l'ile de Putuoshan.

L'idée est de prendre le bateau de nuit du Vendredi soir (arrivée 7h30 le samedi matin) et de rentrer le dimanche après midi 13h30 par le bateau rapide.

La carte du coin :

Ainsi que le fichier google earth en cliquant ici

Nous arrivons au port de Wushong (au nord de Shanghaï, mais accessible en métro) pour prendre le bateau de 20h  : en cette saison il n'y aura pas de problème de place qu'on nous a dit.

Seulement au guichet, la vendeuse nous dit un terrible "Mei yo". 

Mei yo = y en a pas en Chinois.....

Aaarrrggghhh......

Bon on passe au plan B : on passe acheter un billet de train pour le lendemain matin 8h30 pour Hangzhou par le nouveau train super rapide (350 km/h), puis on prendra un bus pour Ningbo puis un bus pour l'embarcadère d'un bateau qui nous amènera sur l'ile....ouf.

On trouve qu'à 245 yuan, le billet de train est cher, mais bon, tant pis : on ira demain matin, c'est sur. Allez rendez vous demain matin à 7h30... 

 

Le lendemain on est un poil à la bourre, mais on arrive quand même à arriver sur le quai.

Ah, il a de la gu....le ce train :

Et c'est pas une illusion d'optique :

 

On rentre dans le train. Il y a un salon super VIP qui donne sur le poste de conduite. J'essaie de prendre une photo volée et là Elisa me dit : devines quoi : nos places sont là : dans le salon super VIP !!!!!!

Quoi ??? Ouuuuaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!

On comprends maintenant pourquoi la guichetière nous disait des trucs en Chinois... nous on disait : on veut le train de 8h30, on veut le train de 8h30, on veut le train de 8h30 et elle devait nous répondre en fait  "y a plus que de la place en super VIP, y a plus que de la place en super VIP, y a plus que de la place en super VIP..."

En tous cas, c'est top class :

 

On a le ravitaillement inclus:

Et on a une super vue sur le poste de pilotage et bien sûr sur les voies :

et le tout à ...

Sachant que 353 km/h en Chine c'est bien plus impressionnant qu'en Chine car on est à quelques mètres des maisons alors qu'en France on respecte quand même une distance par rapport aux maisons.

Mais bon, ici, je pense que les gens, ils ont pas du avoir trop le choix....

 

Donc nous voilà arrivés à Hangzhou. Petite difficulté d'1/2 h pour trouver le bus à destination de Ningbo, mais bon, on part finalement à 10h45.

Tout au long des 2h de route, ce ne sont que chantier de construction : ponts, voies surélevées pour train ou autoroute...impressionnant (même on a vraiment pas envie de vivre là):

Arrivés à Ningbo, il faut maintenant prendre le taxi pour arriver au terminal des ferries.

Ah, le voilà : heureusement que le chauffeur de taxi connaissait :

On croit qu'enfin on va prendre le bateau. Que nenni !!!

c'est en fait un autre bus d'1heure qu'on doit prendre pour aller à l'embarquadère...

Quelques usines plus tard,

nous voilà arrivés à notre bateau rapide :

1h de bateau = Total des courses, on arrive à 18h00 sur l'ile (il fait nuit). Ouf!

Heureusement on trouve vite un bon hotel grâce à un comptoir du port.

En plus il est très bien situé => le soir, on peux aller visiter le temple principal de l'ile ainsi que voir les ruelles typiques alentour :

Il y a pas mal de moines :

d'étal de poissons:

Il y a pas mal de cours intérieures, avec une vie communautaire qui semble bien sympa :

Quelques photos du temple de nuit :

 

 

 

Sur cette ile, les temples sont vraiment en activité et les pélerins sont beaucoup plus pratiquants que dans les autres temples que j'ai pu voir.

A l'intérieur, des moines sont en train de prier :

Les ruelles sont très jolies

Avec des surprises qui sèchent :

Le lendemain matin, lever aux aurores pour profiter de l'ile.

On part acheter nos billets. Au passage, une photo des "poissonneries" Chinoises:

Et nous voilà pour visiter l’île pendant quelques heures puisqu'on a notre bateau rapide à 13h30...

On prend un mini bus qui nous mène à l'est de l'île a un temple suspendu entre 2 rochers au dessus de l'eau : très sympa:

 

Il y a beaucoup de touristes sur l'ile, mais nous n'avons vu aucun occidentaux.

On essaie ensuite de prendre des chemins pour éviter le bruit (incroyable les décibels des touristes Chinois)

Un autre temple

avec un moine fort occupé avec son téléphone portable

On trouve finalement un ancien chemin sans personne :

et habité de créatures bizarres:

notamment on découvre des restes de Guinamarus minimus (un lointain ancètre):

On arrive vers une très jolie plage :

 

Joli, hein ! Bon par contre faut pas regarder la couleur de l'eau : couleur bien boueuse:

Mais bon, ça change de Shanghaï :

On décide ensuite de monter sur le point culminant de l'ile. Sur toute la montée, des pélerins prient : 3 pas, prière agenouillé, 3 pas, prière agenouillé, 3 pas, prière agenouillé. Dur dur !!!! 

On décide de prendre ce qui semble être l'ancien chemin. Après quelques centaines de mètres, on se retrouve en face d'un militaire avec sa mitraillette....demi tour obligatoire.... on essaye pas de discuter avec une mitraillette...

Au sommet :

Pour la redescente, on essaie de trouver un ancien chemin qui est sur une des cartes. On finit par le trouver. Là bien sur, personne. et c'est un chouette chemin qui mène en fait sur la cote Ouest de l'île ou il n'y a pas de mini bus. Du coup on rentre à pied vers le port. Faut pas trop trainer : notre bateau n'attendra pas...

Ouf, on arrive vers le temple principal :

En un peu plus gros :

On croise un serpent dans le fossé de la route :

 

Et nous voilà sur le départ avec le bateau rapide pour Shanghaï

L'intérieur :

2h plus tard, on arrive en fait au port de porte container de Shanghaï. Là, un nouveau choc : en fait ce port est une île complètement remaniée pour cela.

Là tout est énorme : il y a des portiques/grues à perte de vue. Pour donner une échelle, le porte container des photos était le plus gros du monde en 2004...8000 containers dessus...

Et encore, il vont bientôt  doubler le nombre de quai.

 

 

Ensuite on emprunte l'immense pont de Donghaï qui relie lîle au continent. Avec 32,5 km — dont 26 km en continu au-dessus de la mer — c'est le 2ème pont maritime juste derrière son voison au nord de Hangzhou.

Une image trouvée sur internet :

Au bout, un champ de 30 éoliennes :

En arrivant à Shanghaï, on passe sur le pont au dessus de l'exposition universelle. C'est son dernier jour d'ouverture. Mais bon, pas de photos, je ferai un article dédié si j'ai le courage



31/10/2010
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres